HADDITH Index du Forum HADDITH
arabe /français palestine ,moyen orient islam maghreb sarkozy netanyahu israel sionistes عربي فرنسي/منتدى كل العرب
 
    FAQ   Rechercher   Membres   Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   S’enregistrer   Connexion 



 Bienvenue 
نقل الرئيس الفرنسي نيكولا ساركوزي الاحد الى المستشفى اثر اصابته بـ "وعكة صحية" بينما كان يمارس الرياضة**sarkozy est à l hopital suite à un " souci de santé " qui s est manifesté alors qu il pratiquait du sport ce DIMANCHE !! 
ISRAEL
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    HADDITH Index du Forum -> actualité -> palestine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lassaad


Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2009
Messages: 34
Localisation: aubervilliers

MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 21:19 (2009)    Sujet du message: ISRAEL Répondre en citant

es selem aleykoum

Boycott illégal... on aura tout vu...!

Question

es selem aleykoum
_________________
Wa el 3ilmou 3inda Allah, C'est aupres d'Allah que se trouve le Savoir.


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 21:19 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lassaad


Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2009
Messages: 34
Localisation: aubervilliers

MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 23:23 (2009)    Sujet du message: ISRAEL Répondre en citant

L'armée Israelienne attaque et capture un navire humanitaire en direction de Gaza.

La marine Israelienne à capturé et détourné un navire en provenance du Liban,
ce navire transporte plus de 60 tonnes de produits humanitaires pour la bande de Gaza.

Le correspondant d'Al jazeera à bord du "Al- Ikwa" (la fraternité) à rapporté que les navires de la marine ont d'abords ouvert le feu,
puis 5 soldats Israeliens sont montés à bord et ont commencés à frapper et menacer les passagers.

"Ils pointent leurs armes sur nous, ils nous frappent, ils menacent nos vies…" à dit Salam Khoder, l'envoyé d'Al Jazeera.

D'âpres le propriétaire du navire, les Israeliens ont détruits les moyens de communication du vaisseau,
et ont confisqués les téléphones des personnes à bord.

Les Israéliens clament que le navire à ignoré plusieurs avertissements et interdictions de s'approcher de la côte de gaza.

Maan Bashour un coordinateur pour le groupe "End the Blockade of Gaza" à dit : « Ce navire à été fouillé à Chypre et au Liban […]
et nous étions heureux que les autorités Chypriote et Libanaise le fouille,
pour qu'il n'y ait aucune raison d'empêcher ce navire d'atteindre sa destination
».

Voici quelques paroles du président Libanais, Foud Siniora, lors d'une intervention qu'il a donné pour condamner cet acte :

« Ce n'est en aucun cas surprenant qu'Israël commette un tel acte,
cet Etat a maintenant pris l'habitude d'ignorer toutes résolutions et valeurs internationales
»

Article complet et en anglais ici: http://english.aljazeera.net/news/middleeast/2009/02/20092592757311355.html

Es selem aleykoum
_________________
Wa el 3ilmou 3inda Allah, C'est aupres d'Allah que se trouve le Savoir.


Revenir en haut
MSN
ombadr
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2009
Messages: 193
Localisation: idf

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 16:57 (2009)    Sujet du message: ISRAEL Répondre en citant

de pire en pire; on a l impression d assister aux œuvres d une bande de criminels que tout le monde redoute ..mais chaque chose à une limite ,le monde se réveillera tot ou tard , et là ce ne sera pas beau à voir pour les sionistes!!!

Revenir en haut
ombadr
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2009
Messages: 193
Localisation: idf

MessagePosté le: Ven 6 Fév - 19:04 (2009)    Sujet du message: ISRAEL Répondre en citant




Dix militants et journalistes qui se trouvaient à bord du cargo d’aide humanitaire arraisonné par Israël au large de la Bande de Gaza ont été libérés au Liban.
Les neuf Libanais et un Palestinien résidant au Liban ont été conduit avec l’aide des forces de maintien de paix des Nations unies à la frontière d’Israël et du Liban, à Naqoura, une ville côtière, vendredi matin. Ils font partie des 18 militants qu’Israël a expulsé après les avoir retenus prisonniers quelques heures.
Un autre passager, l’ancien archevêque catholique grec de Jérusalem Hillarion Capucci, âgé de 86 ans, a été emmené sur les hauteurs du Golan d’où il a pu regagner la Syrie.
( Vendredi, 06 février 2009 - Avec les agences de presse )


Revenir en haut
ombadr
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2009
Messages: 193
Localisation: idf

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 09:00 (2009)    Sujet du message: Israël fait un écart vers le fascisme Répondre en citant



 
Chaque fois qu’il y a des élections en Israël, les experts entonnent le refrain habituel : l’espoir de paix dépend du « camp de la paix » - représenté auparavant par le parti travailliste mais maintenant par le Kadima de Tzipi Livni - l’emportant sur la droite anti-pacifiste menée par le Likoud. 
 
Cela n’a jamais été vrai, et cela a moins de sens encore alors que les partis israéliens entament des discussions de coalition après les élections de mardi. Oui, le « camp de la paix » a aidé à lancer le « processus de paix », mais il a fait bien davantage pour miner les chances d’un règlement équitable. 
 
En 1993, le premier ministre travailliste Yitzhak Rabin signait les accords d’Oslo. Les ambiguïtés de l’accord - qui ne mentionnent ni « auto-détermination » ni « indépendance » pour les Palestiniens, ni même « occupation » - ont facilité la conclusion d’un accord à court terme. Mais la confrontation à propos d’attentes irréconciliables était inévitable. Tandis que les Palestiniens espéraient que l’Autorité Palestinienne, créée par cet accord, serait le noyau d’un état indépendant, Israël la considérait comme à peine plus qu’une police autochtone pour supprimer la résistance à la poursuite de l’occupation et des peuplements coloniaux dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie. La collaboration avec Israël a toujours été la mesure pour juger si un dirigeant palestinien est un « partenaire de paix ». Rabin, selon Shlomo Ben-Ami, ancien ministre israélien des affaires étrangères, “n’a jamais cru que [Oslo] déboucherait sur un état palestinien à part entière ». Il avait raison. 
 
Tout au long du processus de paix, les gouvernements israéliens, quel que soit leur dirigeant, ont étendu les implantations mono-ethniques juives dans le cœur de la Cisjordanie, territoire supposé former l’essentiel de l’état palestinien. Dans les années 1990, le gouvernement mené par le travailliste Ehud Barak a en fait approuvé davantage d’expansion des colonies que le gouvernement précédent, mené par le Likoud et dirigé par Benjamin Netanyahu. 
 
Barak, naguère considéré comme une « colombe », a fait passer une image sanguinaire dans la campagne, soutenu par les massacres de civils à Gaza, qu’il dirigeait en tant que ministre de la Défense. « Sur qui a-t-il jamais tiré ? » a plaisanté Barak raillant Avigdor Liebermann, leader du parti proto-fasciste « Israël Beiténou », tentant de dépeindre ce dernier comme insignifiant. 
 
Aujourd’hui le parti de Liebermann, qui l’a emporté sur les travaillistes à la troisième place, va jouer un rôle décisif dans un gouvernement. Immigrant venu en Israël depuis l’ancienne république soviétique de Moldavie, Liebermann a été membre du parti raciste hors-la-loi Kach qui réclame l’expulsion de tous les Palestiniens. 
 
Selon le manifeste de Israël Beiténou, 1,5 million d’Arabes palestiniens d’Israël (survivants ou descendants autochtones de la majorité palestinienne victime de nettoyage ethnique en 1948) seraient soumis à un serment de loyauté. S’ils ne jurent pas allégeance à « l’état juif », ils perdraient leur citoyenneté et seraient expulsés de leur pays natal, rejoignant des millions de Palestiniens sans état, en exil ou dans les ghettos contrôlés par Israël. Manœuvre instiguée par Liebermann mais soutenue par le Kadima dit « centriste » de Livni, la Knesset a récemment promulgué l’exclusion des partis arabes des élections. Même si la cour suprême l’a fait annuler à temps pour le vote, c’est un présage de mauvais augure. 
 
Liebermann, ex-vice-premier ministre, traîne une longue histoire d’incitation au racisme et à la violence. Avant la récente attaque israélienne par exemple, il avait exigé qu’Israël soumette les Palestiniens à la violence brutale et sans discrimination utilisée par la Russie en Tchétchénie. Il a également appelé à l’exécution des membres arabes de la Knesset qui rencontreraient des responsables du Hamas. 
 
Mais il est trop facile de faire de lui le croquemitaine. L’étroit spectre politique israélien comporte actuellement à un bout l’ancien « camp de la paix », qui n’a jamais arrêté l’expropriation violente de terres palestiniennes pour les colonies juives et s’enorgueillit des crimes de guerre commis à Gaza, et à l’autre bout, une extrême-droite montante dont les « solutions » varient de l’apartheid au nettoyage ethnique caractérisé. 
 
Ce qui n’est pas pour aider, c’est le cynisme de l’hypocrisie occidentale. Déjà le porte-parole du Département d’Etat étatsunien a affirmé que l’administration Obama travaillerait avec toute coalition issue de la « florissante démocratie » israélienne et il promettait que les USA n’interfèreraient pas dans la « politique intérieure » israélienne. En dépit des douces paroles du Président Barack Obama à propos de nouvelles relations avec le monde arabe, d’aucuns auront noté qu’il y a deux poids deux mesures. En 2006, le Hamas remportait des élections démocratiques dans les territoires occupés, il observait de nombreuses trêves unilatérales ou de commun accord qui furent violées par Israël, il offrait à Israël une trêve d’une génération pour préparer la paix, et pourtant il est toujours boycotté par les USA et l’UE. 
 
Pire, les USA ont financé un coup raté contre le Hamas et ils continuent d’armer et d’entraîner les milices anti-Hamas de Mahmoud Abbas, dont le mandat de Président de l’AP expirait le 9 janvier dernier. Dès son arrivée aux affaires, Obama réaffirmait ce boycott de la démocratie palestinienne. 
 
Le message le plus clair issu des élections israéliennes est qu’aucun parti sioniste ne peut résoudre le problème de base d’Israël et qu’aucune négociation ne mènera à la solution bi-étatique. Israël n’a pu être créé que comme « état juif » par l’expulsion forcée de la majorité non juive, la population palestinienne. Si les Palestiniens redeviennent la majorité dans un pays qui a défié toutes les tentatives de partition, le seul moyen de maintenir le contrôle juif passe par une violence et une répression encore plus cyniques de la résistance (voir Gaza). Quel que soit le gouvernement qui émergera, il présidera à coup sûr à de nouvelles implantations, à la discrimination raciale et à l’escalade de la violence. 
 
Il y a des alternatives qui ont aidé à mettre un terme à des conflits semblant naguère insolubles et sanglants : démocratie dans le style sud-africain « une personne- un vote », ou dans le style nord-irlandais de partage du pouvoir. Ce n’est que dans un système démocratique accordant les droits à tous les habitants du pays que des élections ont le pouvoir de transformer le futur des gens. 
 
Mais aujourd’hui Israël fait un écart vers le fascisme ouvert. Il est irresponsable de continuer à prétendre - comme tant le font - que ses dirigeants ratés et criminels détiennent la clé pour sortir du bourbier. Plutôt que d’attendre qu’ils aient formé leur coalition, nous devons renforcer la campagne internationale menée par la société civile, campagne de boycott, de désinvestissement et de sanctions, afin de forcer les Israéliens à opter pour une voie plus sensée. 

 
info palestine
 


Revenir en haut
ombadr
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2009
Messages: 193
Localisation: idf

MessagePosté le: Lun 23 Fév - 22:16 (2009)    Sujet du message: Le porte-parole de l’armée israélienne accueilli à coups de godasses à Amsterdam Répondre en citant

Ron Edelheit, porte-parole de l’armée israélienne, a été "bombardé de chaussures" à l’Hotel Apollo où il venait faire une conférence, hier.


Après avoir essuyé l’annulation de sa conférence par l’Hotel College d’Amsterdam, qui avait reçu de nombreux courriers indignés, le criminel de guerre israélien a été accueilli par un rassemblement de protestation devant l’Hôtel Appollo, et par un lancer de chaussures, initié par plusieurs manifestants, rapporte l’agence de presse néerlandaise ANP.

Sa conférence à Amsterdam avait comme intitulé « Après la guerre de Gaza, quoi maintenant ? » .

Le Comité Palestine néerlandais, a souligné que ce monsieur était porte-parole de l’armée israélienne pendant les massacres à Gaza et qu’il avait estimé "justifiées" "la destruction, les morts et les ruines causées par Israël".

ANP : Algemeen Nederlands Persbureau, agence de Press Général Néerlandais

http://www.nrc.nl/binnenland/article2160400.ece/Israelische_woordvoerder_me…
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:39 (2017)    Sujet du message: ISRAEL

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    HADDITH Index du Forum -> actualité -> palestine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Template Buble by dav.bo
Traduction par : phpBB-fr.com